Greg Fergus

Votre député de


Hull-Aylmer

Greg Fergus

Votre député de


Hull-Aylmer

Menu

Le Canada annonce une contribution pour l’éducation des filles au Mali

Le 9 août 2019 – Hull-Aylmer

Le 9 août 2019, Greg Fergus, député de Hull-Aylmer, au nom de Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, a annoncé l’approbation d’un important projet : Défi éducation des filles au Mali (DÉFI). Le projet DÉFI, financé par Affaires mondiales Canada avec une contribution maximale de 12 070 449 $ sur 5 ans (2019-2024), sera mis en oeuvre au Mali par Agriteam Canada, en partenariat avec Radios Rurales Internationales, Éducation Internationale, et Catholic Relief Services.

Le projet contribuera à une amélioration globale de la demande, de l’accès et de la rétention, principalement pour les filles, mais aussi pour les garçons, dans les programmes d’éducation formelle et non formelle des communautés touchées par le conflit au Centre et au Nord du Mali. Le projet interviendra en réduisant les normes sociales préjudiciables et autres obstacles liés au genre affectant l’éducation des filles en termes de demande, d’accès et de rétention; en améliorant les services d’éducation formelle et non formelle pour les filles et les garçons; et en améliorant la performance du secteur public dans la prestation de services éducatifs équitables et fondés sur des preuves.

Des stratégies seront adoptées visant à réduire les obstacles à l’éducation des filles, notamment des émissions de radio interactives, des groupes d’écoute dans lesquels les participants peuvent s’exprimer en toute sécurité, des innovations numériques, des appuis aux familles vulnérables, des campagnes d’information dans les communautés aux prises avec des conflits, des incitatifs favorisant l’accès et la rétention des filles dans les programmes éducatifs, etc. Le projet soutiendra également la formation professionnelle des filles et offrira des cours de rattrapage aux filles ayant des difficultés d’apprentissage.

Ce projet fait partie d’une série de 25 nouveaux projets faisant de notre engagement de $400 millions de dollars pour l’éducation des filles dans les pays en crise. Ces projets visent à : éliminer les obstacles et améliorer l’accès équitable des femmes et des filles à une éducation de qualité; investir dans des systèmes d’éducation de qualité; soutenir le développement des compétences et les données ventilées selon le sexe sur l’éducation et l’égalité des genres, en particulier pour les femmes et les filles dans les pays fragiles, en situation de crise et aux prises avec des conflits, ainsi que dans les pays accueillant des réfugiés. Ces projets entraîneront des résultats d’apprentissage et une employabilité améliorés chez les femmes, les adolescentes et les filles, y compris celles qui ont un handicap.

Ces projets, grâce à l’adoption d’une approche sûre et inclusive en matière d’éducation, feront progresser l’égalité des genres et appuieront l’atteinte des objectifs de développement durable. Les projets s’alignent tous à la Politique d’aide internationale féministe du Canada et à ses six champs d’action.

Citations

« Dans les années 1920, l’érudit ghanéen James Emman Aggrey a déclaré : “Si vous éduquez un homme, vous éduquez un individu, mais si vous éduquez une femme, vous éduquez toute une nation”. L’investissement dans l’éducation des femmes et des filles profite à tous. Comme nous l’avons appris lors de la Conférence Women Deliver 2019 le mois dernier, si la moitié de la population mondiale ne parvient pas à exploiter son plein potentiel, nous en payons tous le prix. Le Canada et ses partenaires poursuivent leur collaboration afin de veiller à ce que les femmes et les filles du monde entier aient un accès égal à des possibilités d’éducation et d’apprentissage de qualité. »

– Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres

« La fausse pensée selon laquelle seuls les hommes devaient avoir une éducation pour assurer l’avenir d’une famille qui existe depuis des décennies n’est plus vraie. À présent, je suis ravi de constater que l’humanité a pris conscience que les femmes sont en mesure de créer, de réussir dans tous les métiers et devenir de brillantes chefs d’entreprises. Ainsi,
avec le projet défi éducation des filles au Mali, le Canada réaffirme son engagement de contribuer à l’égalité des
genres. »

– M. Greg Fergus, député de Hull−Aylmer et Secrétaire parlementaire de la présidente du Conseil du Trésor et ministre du
Gouvernement numérique

« Nous sommes fiers, en tant que partenaires canadiens, de la confiance renouvelée d’Affaires mondiales Canada à
notre endroit et sommes engagés à travailler d’arrache-pied pour que le financement qui nous a été octroyé produise
des résultats durables et de qualité. Toute l’équipe d’Agriteam Canada, en collaboration avec ses partenaires, est
mobilisée pour faire du projet DÉFI Mali un succès au bénéfice des enfants, filles et garçons, des communautés affectées
par les conflits et de tout le secteur de l’éducation au Mali. »

– Suzane Louchard, Directrice du projet le DÉFI

Faits en bref

  •  Les filles vivant dans des régions touchées par des conflits sont près de deux fois et demie plus susceptibles que
    les garçons de ne pas fréquenter l’école.
  • Les adolescentes vivant dans des régions touchées par des conflits courent près de 90 % plus de risques de ne
    pas fréquenter l’école secondaire que les adolescentes vivant dans des pays en développement stables.
  • Comparativement à d’autres régions du monde, l’Afrique subsaharienne abrite le plus grand nombre d’enfants
    et de jeunes non scolarisés, et affiche les plus grandes disparités entre les genres.
  • La Déclaration de Charlevoix sur l’éducation de qualité pour les filles, les adolescentes et les femmes dans les
    pays en développement a été un résultat clé de la présidence canadienne du G7 en 2018. Cette déclaration a
    favorisé une action internationale en vue d’éliminer les obstacles et d’améliorer la qualité de l’éducation et
    l’acquisition de compétences pour les filles et les femmes vivant dans des pays fragiles, en situation de crise et
    aux prises avec des conflits.
  • Le Canada s’est engagé à verser 400 millions de dollars des 3,8 milliards de dollars mobilisés à Charlevoix pour
    offrir une éducation de qualité aux femmes et aux filles qui vivent dans des pays fragiles, en situation de crise et
    aux prises avec des conflits. À ce jour, le Canada a affecté 265,2 millions de dollars en vue de répondre à cet
    engagement, les projets annoncés aujourd’hui totalisent 143,7 millions de dollars.

Produits connexes

  • Document d’information – Le Canada annonce un soutien pour améliorer l’accès à une éducation de qualité pour
    les femmes et les filles vivant dans des pays fragiles, en situation de crise et aux prises avec des conflits

Liens connexes