Greg Fergus

Votre député de


Hull-Aylmer

Greg Fergus

Votre député de


Hull-Aylmer

Menu

Le gouvernement du Canada investit 89,7 millions de dollars pour améliorer la surveillance des eaux dans l’ensemble du pays

Le 20 juin 2019 – Ottawa (Ontario)

Les études scientifiques sont catégoriques : le Canada se réchauffe deux fois plus rapidement que la moyenne mondiale. Un climat plus chaud se traduit par un plus grand nombre des phénomènes météorologiques extrêmes – ondes de tempête plus fortes, augmentation des inondations côtières, des précipitations et des risques d’inondation en milieu urbain. L’amélioration des renseignements sur les niveaux d’eau des rivières, lacs et côtes du Canada permettra aux Canadiens de disposer de l’information dont ils ont besoin pour se préparer adéquatement.

Aujourd’hui, le député de Hull – Aylmer, secrétaire parlementaire de la présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique, Greg Fergus, au nom de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé que le gouvernement du Canada investira 89,7 millions de dollars sur cinq ans pour moderniser les services de surveillance de l’eau du Canada. Grâce à ces investissements, le gouvernement aide les Canadiens à obtenir en temps opportun les renseignements les plus exacts possibles sur les débits et les niveaux d’eau dans les cours d’eau et les lacs partout au Canada.

Le financement aidera les Services hydrologiques nationaux à embaucher de nouveaux employés afin de renforcer la capacité technique et d’ingénierie. Il permettra également de moderniser les stations et l’infrastructure du réseau hydrométrique national, ce qui facilitera la collecte et la diffusion continues de données sur les débits et les niveaux d’eau dans tout le pays. Le financement permettra également à Environnement et Changement climatique Canada de mettre à l’essai et de mettre en œuvre de nouvelles technologies de collecte et d’analyse des données.

Les Services hydrologiques nationaux du Canada sont chargés de surveiller les niveaux et les débits d’eau dans l’ensemble du pays, en partenariat avec les provinces et les territoires. Cet investissement appuie les activités de recherche des Services hydrologiques concernant les effets des changements climatiques sur les ressources d’eau douce, pour veiller à ce que tous les ordres de gouvernement, les entreprises et les Canadiens soient prêts en cas d’inondation ou de sécheresse, ou de toute autre catastrophe liées à l’eau.

Citations

« Les changements climatiques provoquent des inondations et des sécheresses de plus en plus graves au Canada. En modernisant notre infrastructure de surveillance de l’eau, nous nous assurons que les Canadiens et tous les ordres de gouvernement disposent de l’information nécessaire pour prévoir les phénomènes météorologiques extrêmes et s’y préparer. Des investissements comme celui-ci nous aident à nous protéger et à protéger nos proches contre les pires effets des changements climatiques et à nous assurer de bâtir un avenir meilleur. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« Cet investissement permettra de revitaliser les stations de surveillance de l’eau partout au pays et surtout pour la rivière de l’Outaouais. Il permettra aussi de mettre en œuvre des technologies novatrices, afin que les Canadiens continuent d’obtenir les informations les plus précises et en temps réel. »

– Greg Fergus, député de Hull – Aylmer

«Avec les inondations graves qu’on voit de plus en plus souvent dans notre région, on comprend la nécessité d’avoir de l’information sur les niveaux d’eau en temps réel afin de pouvoir mieux se préparer. Les changements climatiques vont continuer d’augmenter la fréquence et la gravité des catastrophes comme les inondations. Je suis donc heureux que notre gouvernement prenne cette mesure importante pour assurer la sécurité de nos citoyens. »

– William Amos, député de Pontiac

Faits en bref

  • Au cours des quatre prochaines années, le gouvernement du Canada commencera à fournir des services de prévision de la quantité et du débit d’eau pour cinq des bassins hydrographiques les plus importants du Canada : Grands Lacs – Saint-Laurent, Saskatchewan – Nelson, Mackenzie, Colombia et Churchill. Il produira également des renseignements et élaborera des services sur le niveau des eaux côtières pour la gestion des alertes liées aux risques d’inondation sur la côte de l’Atlantique.
  •  La mise à niveau du système national de surveillance améliorera considérablement les capacités du Canada afin qu’il soit comparable à celui des États-Unis, qui ont développé leurs capacités nationales au cours des trois dernières années.
  •  Les Services hydrologiques nationaux offrent des avis d’expert et des recommandations aux régies intergouvernementales et internationales des eaux et aux autres instances, afin de les aider à prendre des décisions éclairées sur un éventail de questions liées à l’eau, y compris les évaluations environnementales, en plus d’être responsables de la gestion du débit de l’eau entre le Canada et les États-Unis.

Produits connexes

Améliorer le programme de surveillance des eaux du Canada